Comcolors

Comcolors est un modèle de communication où chacune des couleurs représente une partie de nous-mêmes que nous activons plus ou moins en fonction des situations que nous rencontrons et de nos besoins.
il s’appuie sur 6 types de personnalités, leurs qualités, leurs filtres de perception et de communication, leurs environnements favorables, leurs motivations, et leurs fonctionnements en relation avec les autres quand tout se passe bien, mais également sous pression/sous stress.

Rapide d’appropriation, ce modèle, pédagogiquement abouti, permet entre autres de :

  • (re)Prendre conscience de sa personnalité et de certains de ses besoins, parfois insatisfaits
  • Comprendre que l’insatisfaction de ses besoins fait souvent évoluer les comportements de façon négative
  • S’ouvrir sur les comportements & attentes de son interlocuteur (collaborateur, manager, client…), surtout s’ils sont différents des siens
  • Mieux décoder certaines difficultés relationnelles parfois pénalisantes à titre individuel comme professionnel
  • Apaiser ses tensions et limiter les risques psycho-sociaux
  • Développer ses capacités relationnelles, gagner en impact/adopter une posture plus adaptée/affirmée en situation de management, en mode projet, ou dans les relations commerciales

La CNV (Communication non violente)

La Communication Non Violente est un processus de communication pragmatique et efficace, qui permet d’être clair, cohérent et congruent dans la communication, tout en étant ouvert et dans la compréhension de l’autre. Cette approche favorise la coopération et la résolution de conflits.

Nous avons appris à parler mais pas à communiquer :

  • dans les entreprises, on peut perdre du temps à s’accorder sur des enjeux ; on constate fréquemment des charges de travail importantes, des rythmes qui s’accélèrent et un stress qui tend à développer les non-dits/l’esprit critique, et à déshumaniser les relations,
  • dans les relations interpersonnelles (au travail, mais aussi en famille, dans le couple, …), la communication dégénère souvent en rapports de force,
  • Dans la relation à soi, on a tendance à se faire violence en s’obligeant à être à la hauteur, à faire plaisir…

La CNV nous propose dans ces situations une trame pour maintenir le dialogue ouvert et découvrir que les solutions aux conflits émergent de la qualité du dialogue et de la sincérité de l’intention. Voici un aperçu de ce à quoi la CNV permet d’aboutir :

  • Discerner les éléments factuels de nos jugements ou interprétations
  • Identifier, décoder et accepter nos émotions/ressentis et ceux des autres
  • Clarifier ce que nous vivons, notamment en termes d’enjeux/de besoins, et établir nos priorités parmi eux
  • Nous exprimer de manière concise, avec des demandes claires et acceptables plutôt que des injonctions
  • Accueillir et comprendre l’agressivité d’autrui, sans la prendre contre soi de manière à garder le dialogue ouvert

La PNL (Programmation neuro linguistique)

La PNL repose sur un principe fondamental :
Nos expériences engendrent des automatismes fixés dans notre mémoire : les « programmes ». Ils sont matérialisés sous 3 formes :
les comportements externes (les actes, le langage verbal et non verbal), nos états internes (la dimension émotionnelle), et les processus internes (la pensée/réflexion).

Axée autour de ce principe, la PNL, particulièrement pertinente en matière d’apprentissage et de changement, apporte un éclairage et des outils concernant divers aspects du fonctionnement et du développement humain : les compétences comportementales en lien avec l’environnement (nos actes), les processus cognitifs (le sens de nos actes), notre système de valeurs (nos motivations) et de croyances (nos permissions/interdictions).

Les bénéfices à l’utilisation des outils de PNL sont multiples, en voici quelques-uns :

  • Formuler ses objectifs de façon claire, concrète et engageante
  • Faire évoluer ses croyances (surtout celles qui nous limitent)
  • Prendre position, faire un choix éclairé
  • Faciliter l’accès à ses ressources (avérées ou embryonnaires, mais présentes dans tous les cas), pour être davantage en accord avec soi-même et gagner en sérénité/en impact dans nos actions et relations

L’Elément Humain

L’élément Humain est essentiellement axé autour de

2 principes forts,

  • la vérité
  • le choix

de 3 dimensions de la relation,

  • l’Inclusion (capacité à exister pour soi & dans la relation aux autres)
  • le Contrôle (autodétermination, capacité à faire, à exprimer son point de vue)
  • l’Ouverture (capacité à être vrai avec soi-même & avec les autres)

en connexion avec les sentiments

  • d’Importance,
  • de Compétence (être à la hauteur)
  • et de Sympathie

Chacun expérimente que la relation à l’autre est très directement connectée à la relation à soi. Ainsi mieux on se sent en sa propre compagnie, meilleure est son estime de soi et plus grande est sa capacité à nouer une relation authentique et à travailler avec les autres de façon efficace et sereine.

L’Analyse Transactionnelle

L’Analyse Transactionnelle est un concept de la personnalité et de la communication proposant un langage simple et de nombreuses clés de décodage des « transactions » et « jeux » qui s’installent souvent insidieusement entre individus.

Elle apporte une lecture claire et pratique de la personne et du mode de relation qu’elle entretien avec les autres pour permettre une meilleure compréhension de « ce qui se joue ici et maintenant » et apporter des solutions opérationnelles aux difficultés relationnelles.

Parmi les outils qu’apporte l’analyse transactionnelle pour décrypter et agir en pleine conscience, on peut citer :

  • Les positions de vie
  • Les signes de reconnaissances
  • Les états du moi (Parent, Adulte, enfant)
  • Les scénarios & drivers
  • Les jeux psychologiques inconscients

 

L’approche systémique paradoxale (école de Palo Alto)

L’intervention systémique brève, que l’on appelle encore « paradoxale » est un modèle de résolution de problèmes humains à l’intérieur duquel on ne cherche pas une vision du monde qui soit « vraie » et que l’on puisse imposer. Il s’agit plutôt de construire ensemble une vision du monde qui « fonctionne mieux », qui permette de résoudre (une conception « constructiviste » du monde, avec un décodage des situations prenant en compte l’individu et le système dans lequel il évolue).

L’idée principale est que le problème existe, persiste ou se renforce par les solutions adoptées et maintenues (faire plus de la même chose).
Le principe d’action consiste donc à trouver le moyen de renoncer aux solutions qui maintiennent le problème, au profit d’une stratégie dite « paradoxale » : explorer une polarité différente, voire opposée à celle habituellement utilisée.

Quelques-uns des principaux bénéfices attendus d’une démarche de cette nature,

  • Disposer d’une vision plus claire des situations
  • Identifier les sujets qui posent réellement problème / sur lesquels intervenir
  • Lâcher prise pour reprendre le contrôle d’une manière différente
  • Obtenir rapidement des changements tout en respectant l’écologie du système

Le Codéveloppement